7 – Deux juges différents inventent que j'ai fait l'objet d'une expertise psy et d'une hospitalisation d'office

En 2017, lorsque je me suis aperçu que les mentions inventées par les procureurs pouvaient me conduire tout droit à une hospitalisation d'office, alors j'ai demandé à la CNIL, la Commission informatique et libertés qui vérifie la gestion des fichiers, que les données me concernant soient corrigées.

Cette commission m'a indiqué que la procédure consistait à saisir le tribunal administratif de Paris, ce que j'ai fait.

Étiquettes