Les deux éléments qui en font une affaire gouvernementale

Lorsqu'il y a des débordements de quelques agents, de notaires couverts par des magistrats (franc-maçonnerie par exemple, mais pas seulement), les gens s'empressent de dire qu'il ne s'agit que d'une affaire locale, circoncise, en insistant sur le point que rien n'engage l'État et ceux qui le dirigent.

Niveau 2 : les personnes qui viennent appuyer un « système » corrompu

[remarque : article en cours de rédaction, incomplet]

Affaire d'État ou non ?

Ce que je subis, est-il dû à des personnes locales, influentes, et à leurs erreurs d'appréciation, ou y a-t-il ce qu'on pourrait appeler une affaire d'État ? Plus précisément, est-ce que je fais l'objet

  • de dérives limitées, par certaines personnes influentes à mon encontre,
  • ou alors je fais l'objet d'un traitement à plus haut niveau, décidé arbitrairement par certaines agences gouvernementales ou par certains groupes ou catégories judiciaires ?